Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Menu Principal
Boutique
WWW.GY6.FR
Recherche
Message du rapport :*
Code de Confirmation*
1 - 0 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10
 

Tuto : les moteurs 4 temps

Objet : Tuto : les moteurs 4 temps
par Marbach sur 24/12/2011 17:35:46

Bonjour à tous

Depuis le temps que je lis des bêtises sur le fonctionnement de base de nos moteurs, je me suis décidé à écrire ce tuto :

Les moteurs quatre temps

Admission :

Le piston est au PMH (point mort haut).
La soupape d’admission est ouverte. (AOA)
Le piston descend, aspirant ainsi le mélange d’air et carburant préparé par le carburateur.
Arrivé au PMB (point mort bas), fermeture de la soupape d’admission. (RFA)

Compression :
Le piston est au PMB.
Les soupapes sont fermées.
Le piston monte, comprimant le mélange gazeux.
Arrivé au PMH, l’étincelle se produit à la bougie. (AA)

Explosion :
L’explosion repousse le piston.
C’est le temps moteur.
Le piston descend, fournissant ainsi la force du moteur.
Arrivé au PMB, la soupape d’échappement commence à s’ouvrir. (AOE)

Échappement :
Le piston est au PMB.
La soupape d’échappement est ouverte.
Le piston remonte, expulsant les gaz brûlés vers le pot d’échappement.
Arrivé au PMH, la soupape d’échappement se ferme (RFE), l’admission s’ouvre (AOA). Il se produit une étincelle inutile à ce moment sur certains moteurs dont le GY6 fait partie.

Et on repart pour deux autres tours :

Admission :

Le piston est au PMH (point mort haut).
La soupape d’admission est ouverte. (AOA)
Le piston descend, aspirant ainsi le mélange d’air et carburant préparé par le carburateur.
Arrivé au PMB (point mort bas), fermeture de la soupape d’admission. (RFA)

Compression :
Le piston est au PMB.
Les soupapes sont fermées.
Le piston monte, comprimant le mélange gazeux.
Arrivé au PMH, l’étincelle se produit à la bougie. (AA)

Explosion :
L’explosion repousse le piston.
C’est le temps moteur.
Le piston descend, fournissant ainsi la force du moteur.
Arrivé au PMB, la soupape d’échappement commence à s’ouvrir. (AOE)

Échappement :
Le piston est au PMB.
La soupape d’échappement est ouverte.
Le piston remonte, expulsant les gaz brûlés vers le pot d’échappement.
Arrivé au PMH, la soupape d’échappement se ferme (RFE), l’admission s’ouvre (AOA). Il se produit une étincelle inutile à ce moment sur certains moteurs dont le GY6 fait partie.

Dans la pratique, l’admission s’ouvre un peu avant le premier PMH, c’est l’avance à l’ouverture admission (AOA)
La même soupape se ferme un peu après le premier PMB, c’est le retard de fermeture admission (RFA)
L’allumage se produit un peu avant le premier PMH, c’est l’avance à l’allumage.
L’échappement s’ouvre un peu avant le second PMB, c’est l’avance ouverture échappement (AOE)
La même soupape se ferme un peu après le second PMH, c’est le retard fermeture échappement (RFE)
On constate que lors du deuxième PMH, qui est aussi le premier du cycle, les deux soupapes sont ouvertes en même temps : c’est le croisement des soupapes.
C’est aussi à ce moment que se produit l’étincelle inutile à la bougie.
Seuls les moteurs dont le point d’allumage est commandé par l’arbre à cames sont exemptés de celle-ci. Les GY6 commandent l’allumage par le vilebrequin et donnent donc une étincelle par tour. Une fois utile pour l’explosion, une fois inutile pendant le croisement.
Comme il n’y a qu’un bossage de commande sur le rotor, il n’y a qu’une étincelle par tour de vilebrequin.

:hé hé:

@+ MARBACH


Powered by XOOPS © 2001-2014 The XOOPS Project