Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Menu Principal
Boutique
WWW.GY6.FR
Recherche
Message du rapport :*
Code de Confirmation*
8 - 7 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10
 

Re: requète

Objet : Re: requète
par thrcarnet sur 02/03/2008 12:34:31

salut à tous,
je crois que l'autre personne c'était déjà moi en aout dernier. voilà ci-dessous l'explication d'un fonctionnement qui pourrait correspondre à mon système.
l'ennui c'est que je ne trouve toujours pas cette bobine, (apparement plus fabriquée car c'était juste un proto ce scoot) et je ne vois pas par quel système d'allumage le remplacer.
merci de votre aide.

Le fonctionnement de la chose :
Le volant magnétique délivre un courant alternatif sinusoïdal.

De là, on tire les informations suivantes :
Allez savoir comment, l'ensemble des bobinages et leurs branchements respectifs doit déterminer un point d'allumage, c'est à dire une position géométrique du vilebrequin.
A partir de cette information (une référence en quelque sorte) et en fonction de la vitesse de rotation de celui-ci (qui n'est autre qu'un multiple de la période de notre courant alternatif) et de ses variations, un circuit électronique induit un délais d'action : C'est notre avance automatique.

Après ce traitement, un transistor (gros et rapide) est commandé en fermeture par ce circuit. C'est le remplacent du rupteur.

Il est nettement plus performant que celui ci de par l'intensité max qu'il commande (au moins 5 ampères, en comparaison avec les 3 ampères max du rupteur) et SURTOUT, il est beaucoup plus rapide !

Ce transistor gère via son circuit de commande (avance et PMH) le courant (préalablement redressé) fournit à la bobine.

La bobine n'est certainement pas "Ordinaire" (bien que cela soit possible)

Il faut savoir que, dans le cas qui nous occupe, la bobine n'agit pas comme un transformateur (transformation d'un courant disons 12 V en un courant xx KV, ou transformation selon un coef multiplicateur), mais comme d'une double Self.

Ce qui signifie que cette bobine verra une tension d'autant plus élevée que l'interruption d'un état établi électrique sera rapide !

Cela n'a plus rien à voir avec P = UI ! , mais beaucoup plus avec le rapport des dérivée du temps et des tensions.

Pour ce faire, la bobine est souvent constitué d'un noyau de Ferrite et non pas un acier doux comme habituellement. Cela afin de pouvoir monter encore plus dans les Hautes Fréquences (=> haute vitesse) et de réduire encore plus le volume, le poids, au bénéfice du rendement de l'ensemble.

Si je résume :
Bobine classique (2 circuits électrique) => uI = Ui
Bobine électroniquement commandée => uT = Ut
U = tension max, u = tension min
I = Intensité max, i = intensité min
T = temps long, t = temps court

Ainsi, on peut générer une étincelle de 60.000 Volts lors d'une balade avec l'électricité produite par une pastille solaire de montre ou de calculatrice.
Powered by XOOPS © 2001-2014 The XOOPS Project